Un restaurant associatif ?

Qu’est-ce ??? On nomme restaurant associatif un restaurant dont l’activité de restauration n’est pas lucrative, c’est-à-dire qu’elle n’est pas concurrent des restaurants commerciaux. Autrement dit, le restaurant doit :
– proposer des produits qui ne sont pas disponibles auprès d’entreprises lucratives ou le sont de façon non satisfaisante
– toucher un public qui ne peut normalement pas obtenir ce service
– proposer des prix inférieurs à ceux du marché
– ne pas faire de publicité.

En pratique, cela prend différentes formes :
le troisième café a vu le jour dans le Marais à Paris, à l’initiative d’habitants et avec le soutien de la Mairie. « Espace de convivialité proposant une activité de limonade ainsi que de la petite restauration, il a pour ambition d’être un lieu accessible à tous grâce à des prix très raisonnables…. et a vocation à devenir un lieu de rencontres et de sociabilité, riche de la diversité sociale, culturelle, économique, générationnelle et associative du 3e arrondissement. » En pratique, quelques salariés et de nombreux bénévoles font tourner le café midi et soir, des ateliers sont proposés tout au long de la semaine (tricot, après-midi jeux, cours de cuisine, atelier CV…), les adhérents peuvent proposer leur propre repas de chef… Deux chefs gèrent les menus à partir de denrées provenant du magasin bio voisin et de chez Métro. Les prix sont vraiment intéressants : 10€ pour un menu complet, 1€ le café, 3€ l’entrée ou le dessert, … et la maison pratique le café suspendu !


le foyer de la madeleine, sous l’église de la Madeleine à Paris ! C’est un restaurant « qui sert, à l’heure du déjeuner, des repas à des prix très abordables (8,50€le repas), moyennant une adhésion annuelle (7€). Le Foyer de La Madeleine est une association qui a pour objet « d’accueillir toute personne que la condition amène à séjourner dans le quartier, de façon à resserrer les liens de la Communauté et d’apporter à ses membres une entraide spirituelle ou matérielle. Un espace-déjeuner leur permet, aux heures d’ouverture, de disposer d’un lieu de convivialité et de solidarité, de la présence de prêtres, de participer à des réunions-débats et de s’informer des divers mouvements ou activités paroissiales et culturelles ». Le Curé de la paroisse souhaite que, plus qu’un restaurant à prix modique, le Foyer soit un lieu convivial et fraternel.


– le freegan pony dans le 19ème: plutôt squatteur qu’associatif, très récemment ouvert et probablement éphémère, ce restaurant a ouvert sans autorisation dans un hangar voué à la démollition, sous le périphérique. Il fait le buzz car chaque jour un chef cuisine des invendus de Rungis en compagnie de bénévoles et les propose à une 50aines de personnes dans une ambiance quelque peu décalée.
– de nombreuses cantines d’écoles ou de foyers sont gérées par des associations qui ont quelques salariées et la vie associative, voire les
D’autres restaurants existent : le café des matrus à St Etienne, Tout autre chose à Paris, le restau vouldy dans l’Aube… qui peuvent témoigner !

Ainsi, le restaurant associatif :
– doit, par définition, avoir une vie associative réelle,
– peut proposer à ses bénévoles de participer en cuisine,
– peut être une association d’intérêt général et donc récupérer des invendus de supermarché,
– achète ttc et vent ttc sans récupérer la tva,
– peut avoir des adhérents qui paye une adhésion

Share

6 Réponses

  1. Bonjour, comment puis je obtenir des renseignements pour un projet de restauration associative dans le but que des personnes handicapées puissent contribuer à cette activité ?
    Maman d’un jeune homme handicapé qui veut faire une activité cuisine mais ne peut pas intégré un ESAT car trop fatigable.
    Merci beaucoup

    • Thomas Nommer

      Bonjour,
      Je ne suis pas sûr que nous pourrons vous aider, car nous ne connaissons pas bien le public handicapé, mais n’hésitez pas à nous contacter pour poser des questions aussi précises que possibles. Vous pouvez réfléchir à un restaurant, ou bien, plus simplement, à des ateliers de cuisine pour tester vos idées !

  2. Bonjour, nous sommes entrain de monter un café / snack associatif en circuit court mais nous bloquons sur la partie y’a t’il besoin d’une licence petite restauration ou licence 3, y’ a t’il besoin de passer les formations ? Merci d’avance !
    Bien cordialement

    • Thomas Nommer

      Difficile de vous répondre dans un commentaire 🙂
      Mais tout va dépendre de la réglementation que vous choisissez pour votre lieu : si c’est un ERP déclaré comme restaurant, je vous conseille la grande licence de restauration, qui permet de vendre tous les alcools en mangeant. Vous ne pourrez donc pas fonctionner comme un bar.
      Pour les formations, une personne devra passer la formation Hygiène / HACCP.
      Bonne journée,
      Thomas

  3. Brigitte Woga

    Bonjour
    Nous sommes 2 handicapées africaine et
    Avons pour projet d’ouvrir un restaurant associatif pour aider des ecoles et des enfants en Afrique.
    Les handicapés souvent oubliés dans la société sont les bienvenus.
    Je reste a votre entiere disposition pour tout renseignement
    B. Woga

    • Thomas Nommer

      BRAVO !
      Tenez nous au courant de vos avancées 🙂 et dîtes nous quand ça ouvre.

Laissez un commentaire