Nouvelle loi sur les invendus alimentaires

téléchargement

 

Depuis le temps qu’on vous le dit: la consommation est en pleine révolution ! Pour preuve, l’adoption au Sénat mercredi 3 février 2016 de la proposition de loi contre le gaspillage alimentaire, promulguée le 11 par le Président de la République. Cette loi obligera notamment les commerces d’une superficie supérieurs à 400 m² à passer des conventions de dons d’invendus avec des associations.

C’est une super nouvelle dans la lutte menée par Fauve pour rendre accessible à tous l’alimentation citoyenne. Nous avions déjà organisé des buffets proposant des recettes réalisées à partir de dons alimentaires (buffet pour les Etats Généraux de l’Economie Circulaire à la Mairie de Paris en septembre). Le succès de ces buffets montre qu’il est tout à fait possible de proposer des plats sains et savoureux cuisinés à partir d’invendus, à condition de ne pas accepter n’importe quoi tout de même. Cette loi permettra en outre d’alimenter avec beaucoup plus de fluidité et d’efficacité des associations comme les restos du cœur qui distribuent chaque jour des milliers de repas gratuits, mais aussi des concepts de re-valorisation des produits abîmés. De nombreux projets existent pour faire des confitures (re-belles), des soupes (Monoprix à Rungis, bon et bien avec Leclerc et McCain dans le Nord), des fruits séchés (fwee), ou des restaurants (Freegan Pony)… Beaucoup d’idées, et de nouveaux modèles émergent !

La mise en forme législative de principes et d’activités solidaires que nous avons vu naître est très encourageante. Nous constatons ici une prise de conscience nationale pour les enjeux sociaux (nourrir décemment toute une population) et climatiques (mettre fin au gaspillage alimentaire).

Deux structures partenaires de Fauve nous impressionnent chaque jour. Ils agissent plus particulièrement sur le créneau de la logistique des invendus alimentaires:

Biocycle : un acteur associatif, local, durable qui fait de l’insertion, à Paris

Phénix : un acteur complet pour tous les invendus (alimentaires et non alimentaires), qui se développe dans toute la France

Nous espérons être aux prémisses d’un renouveau culturel qui marquera l’avènement d’une consommation « responsable ». C’est à nous d’appliquer et de diffuser les gestes à adopter afin qu’ils finissent naturellement par s’imposer par leur simplicité et leur bon sens. En matière de recommandations alimentaires, Fauve vous invite à faire un point grâce à la « mosaïque des solutions » proposée par la fondation GoodPlanet: http://www.goodplanet.org/la-solution-est-dans-lassiette/le-guide/mosaique-des-solutions/

Share

Laissez un commentaire